Pravind Jugnauth à sa sortie de cour. © People's Press
Pravind Jugnauth à sa sortie de cour.

L’audience sur la pétition électorale de Suren Dayal contre les élus du no 8 a repris ce matin. Pravind Jugnauth ainsi que ses deux colistiers, Leela Devi Dookun-​Luchoomun et Yogida Sawmynaden étaient aussi présents afin d’écouter la déposition du plaignant. Ce dernier a énuméré plusieurs points qu’il considère comme étant des manœuvres de corruption qui auraient conduit au renouvellement du mandat du Premier ministre en 2019.

Parmi les points mentionnés: l’usage de la MBC comme un instrument de propagande et l’augmentation de la pension pour les personnes âgées. Suren Dayal soutien que l’évènement qui avait eu lieu au Swami Vivekananda (SVICC) le 1er octobre 2019, lors duquel Pravind Jugnauth avait fait sa fameuse annonce sur l’augmentation de la pension, était «well engineered and well planned». Selon lui, cet évènement ne peut être comparé à ceux qui ont eu lieu dans les années précédentes dans le but de célébrer la journée internationale des personnes âgées.

De plus, il avance que selon une invitation qui avait été remise à une organisation, le premier ministre ne figurait pas comme l’invité d’honneur, bien que ce dernier fût l’orateur principal ce jour-là. Lors de la séance, deux vidéos ont été remises à la cour, notamment une vidéo de L’express sur le discours qu’avait tenu le Premier ministre et une seconde vidéo de TOP TV montrant le cafouillage lors de la distribution des packs de Briani. «Dimoune pé monte lor dimoune pou gagne Briani», a-t-il affirmé.

La télévision nationale aurait également joué un rôle important en diffusant un extrait [si ce n’est la totalité] du discours du premier ministre. Suren Dayal affirme que la MBC avait consacré onze minutes de son journal télévisé à la diffusion du discours sur l’augmentation de la pension. Une allégation qui n’a pas été confirmée aujourd’hui, car le tribunal s’attendait à ce que cette vidéo particulière soit diffusée numériquement dans la salle au lieu d’autres vidéos de la presse locale.

Pour leurs défenses, les élus du no 8 s’appuient sur le fait que l’augmentation de la pension de vieillesse est une continuation de leur programme électorale qui avait commencé en 2014, dans le but d’améliorer le quotidien des personnes âgées. L’affaire reprendra mercredi matin en cour suprême.

Comments