Brutalité policière: une victime brise le silence

Plusieurs vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux hier soir montrant de graves cas présumés de brutalités policières. Bruneau Laurette a expliqué qu’il a reçu une clé USB contenant ces images d’une source inconnue.

Selon les informations qui circulent dans les rangs de la police, ces vidéos reflètent des évènements ayant eu lieu dans les années précédentes. L’affaire remonte possiblement à 2019 alors qu’un couple était en procès de divorce. La femme d’un officier de police aurait copié ces vidéos à l’insu de son conjoint et les donna à son homme de loi. L’avocat aurait à son tour référé l’affaire à un haut gradé de la police qui initia une enquête. Dans le sillage de cette investigation, un inspecteur de police aurait été transféré.

Lors d’une diffusion en direct samedi soir, Shakeel Mohamed se dit choqué par le contenu de ces vidéos. Il demande l’instauration d’une commission d’enquête pour faire la lumière sur cette situation. Ce dernier a même proposé ses services pro bono aux éventuelles victimes qui figurent dans ces images.

Un homme d’une trentaine d’années a brisé le silence en expliquant qu’il est l’une des victimes qui figurent dans les vidéos. Une première déposition a été consignée au poste de police de Piton. Selon nos informations, une nouvelle déposition détaillée sera consignée ce dimanche 29 mai. Il était représenté par Mes Sanjeev Teeluckdharry, Anoup Goodary et était accompagné de Jean Bruneau Laurette.

Vous voulez nous envoyer une photo ou une vidéo? Contactez-nous via Whatsapp sur le 5909 9000.

Mauritius
broken clouds
22.5 ° C
22.5 °
21.9 °
83 %
5.1kmh
75 %
Fri
25 °
Sat
25 °
Sun
25 °
Mon
25 °
Tue
24 °