Promesse politique: la station de police de Vallée-des-Prêtres tombée dans l’oubli

Non, ce n’est pas une station de police mais une structure qui a été mise en place en août 2020 afin de répondre aux problèmes auxquels les habitants étaient confrontés. Près de deux ans plus tard, ce « police outpost » n’a toujours pas été mis en service et se détériore progressivement.

Pourquoi s’engager dans un tel projet pour après ne pas le compléter ? Tout a commencé le vendredi 13 juillet 2018 lorsqu’un commerçant alors âgé de 70 ans et son fils sont brutalement agressés au sabre par deux voleurs. Le septuagénaire décéda quelques jours plus tard. Ce qui est arrivé à Krishna Ramgoolam aurait pu arriver à n’importe qui.

Le 22 juillet 2018, les habitants descendirent dans les rues en solidarité à la famille de Krishna Ramgoolam et aussi pour protester contre un tel acte de barbarisme. « Nu lavi aussi important », pouvait-on lire sur une pancarte tenue par un enfant ce jour-là. L’un des meurtriers, connu des services de police, fut appréhendé deux jours plus tard. Le premier ministre rendit une visite de courtoisie à la famille et leur donna la garantie qu’un poste de police serait construit dans la région, selon un article de presse.

Près d’un an plus tard, le 22 mai 2019, une équipe de Top FM alla à la rencontre de l’épouse du défunt Krishna. Lors de l’entretien elle dit ceci: « nou ti bizin station la […] letan mo mem monn gagn problem la polis pann vini deswit » Elle ne serait pas la seule à demander au gouvernement de construire une station de police. « Coumsa nimporte ki ler nu pe sonn enn lapolis, nu koner tout de suite li pe vinn la. Parski pou trop tard letan nu pu all station Albercombie […] nou lavi inn fini aller », ajoute une commerçante de la région.

Jessen Chandramudy, un activiste social de la localité, lança une pétition demandant l’installation des caméras de vidéosurveillance dans les régions concernées. La pétition fut ensuite envoyée au bureau du premier ministre le 1er juillet 2019. Lors d’un entretien téléphonique, ce dernier demanda au gouvernement de dire où en est-on avec ce projet. « Si le projet ne tient plus, faites-le savoir aux habitants », a-t-il ajouté.

Jeu de mots ou malentendu ? Le projet concernait-il une station de police pleinement opérationnelle comme il en existe dans d’autres régions ou faisait-il référence à un « police outpost » comme on peut le voir sur l’image ci-dessus ? La question B/803 de Rajesh Bhagwan en août 2019 faisait référence à un « police post » mais dans sa réponse, Anerood Jugnauth parlait bel et bien d’une station de police.

À la lumière des inondations dramatiques qui ont eu lieu à Vallée-des-prêtres au cours des dernières semaines, nous avons effectué un sondage afin de déterminer si la population était satisfaite des infrastructures de la région, notamment en ce qui a trait à l’évacuation des eaux. Les résultats du sondage sont les suivants :

Mauritius
broken clouds
24.5 ° C
24.5 °
23.6 °
69 %
5.1kmh
75 %
Mon
23 °
Tue
25 °
Wed
25 °
Thu
26 °
Fri
25 °