Après le parti Travailliste (PTr), c’est maintenant au tour de l’alliance de l’Espoir de réclamer la démission de Sooroojdev Phokeer. Les leaders des différents partis politiques ont eu l’opportunité de s’exprimer sur cette affaire lors d’une conférence de presse tenue au Newton Tower.

Xavier-Luc Duval considère que le Speaker aurait «franchit la ligne rouge» en lançant des insultes à l’encontre de Rajesh Bhagwan lors de la séance parlementaire du mardi 03 aout. De plus, le leader de l’Opposition soutien que le Speaker n’aurait pas agi seul tenant en considération qu’il a été nommé par le Premier ministre. En dehors des insultes, il faut rappeler que le Speaker de l’Assemblée nationale avait aussi effectué un walk-out lors de la PNQ axée sur le naufrage du MV Wakashio. Une action que beaucoup considère comme «sans précédent» dans l’histoire parlementaire mauricienne.

Paul Bérenger et Nando Bodha ont également réitéré leur position en demandant que Sooroojdev Phokeer soumet sa démission dans les plus brefs délais. Pour sa part, Roshi Bhadain fait état d’un complot par le premier ministre pour éviter les questions sur le scandale Angus road. Selon la déclaration de Bhadain lors de la conférence de presse, la population devrait s’attendre à ce que d’avantage de révélations fassent surface dans les jours qui suivent.

Pravind Jugnauth va-t-il aussi réclamer la démission du Speaker? Nous obtiendrons certainement la réponse à cette question lors de la reprise des travaux parlementaires prévue pour le mardi 26 octobre. Pour rappel, les députés travaillistes avaient adressé une lettre au Président de la République juste après l’incident au parlement, hier après-midi.

Comments