Adrien Duval libéré après une nuit en détention

Adrien Duval est impliqué dans un accident de voiture qui a eu lieu dans la soirée du mercredi 21 septembre, dans la région d’Ébène.

Ce dernier a été interpellé par la police peu après l’accident où il a fait valoir son droit au silence. L’ex député du PMSD a néanmoins nié son implication dans cet accident, affirmant dans un premier temps qu’il ne se trouvait pas à bord du véhicule. Refusant de se soumettre à un Alcootest, il a été placé en cellule de dégrisement. Il avoua plus tard qu’il était bel et bien le conducteur du véhicule impliqué dans la collision.

Après son interrogatoire dans l’après-midi du jeudi 22 septembre, il fut placé en détention jusqu’au lendemain. L’homme de loi a comparu devant le tribunal de Rose Hill sous trois charges provisoires, notamment, (i) « Failing to report within one hour », (ii) « complot et entrave à l’enquête policière » et (iii) « Refus de l’alcootest et d’examen d’urine ».

Adrien Duval a retrouvé la liberté après avoir fourni une caution de Rs 3000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 15 000.

On nota aussi la forte mobilisation des membres du PMSD qui apportèrent leur soutien. Le leader de l’Opposition, a réagi sur cette affaire par le biais d’un communiqué dans lequel il affirme que la vérité finira toujours par éclater et condamne la façon de faire du gouvernement qui essaie [selon lui] de politiser cette affaire.

Vous voulez nous envoyer une photo ou une vidéo? Contactez-nous via Whatsapp sur le 5909 9000.

Lynchage de trois mineurs: leurs parents consignent une déposition

Une vidéo circule sur les réseaux sociaux depuis lundi soir montrant trois adolescents se faisant tabasser par plusieurs hommes. Lors d’une déclaration à la presse, l’un des parents a expliqué que l’incident remonte à environ deux semaines. « J’étais sur mon lieu de travail quand j’ai reçu un appel de la police m’expliquant que mon enfant était blessé. Ce n’est qu’en arrivant au poste de police qu’on m’a expliqué que mon fils avait utilisé une moto qui ne lui appartenait pas ».

Le propriétaire du véhicule, qui réside dans le même voisinage, n’avait pour sa part pas consigné aucune déposition car selon lui, il ne s’agissait pas de quelque chose de sérieux. Les adolescents auraient utilisé la motocyclette pour plaisanter et l’ont ensuite laissée sur place. « Ce n’est que plus tard que j’ai appris que mon fils ainsi que ses amis avaient été tabassés », soutient la mère.

Le lendemain de l’incident, d’autres individus auraient pris la justice entre leurs mains et auraient ligoté les trois mineurs pour ensuite les agresser. Dans une déclaration à la presse, l’un des parents explique avoir reçu des menaces venant de ces mêmes individus. « Madam si ou all de l’avant, nous pas pou kit ou koumsa même »

Vous voulez nous envoyer une photo ou une vidéo? Contactez-nous via Whatsapp sur le 5909 9000.

Un retraité de 65 ans interpellé pour trafic de drogue

Un homme de 65 ans, habitant la région de Grand-Sable, a été arrêté dans l’après-midi du lundi 12 septembre après que l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) ait retrouvé chez lui 10 plants de cannabis pesant un total de 80 grammes.

Le sexagénaire est détenu au poste de police de Rivière du Rempart par ordre du surintendant de police Bancharam.