Un rassemblement organisé par une dizaine de syndicats avait eu lieu à Rose-Hill hier après-midi. Le but principal de cette rencontre consistait à présenter un programme de positionnement, de revendications et de propositions pour le secteur touristique et autres secteurs associés étant affectés par la pandémie du Covid-19. Il s’agirait d’environ 75,000 à 80,000 personnes, opérants dans l’hôtellerie, la restauration, l’aviation civile, le secteur du transport ainsi que l’approvisionnement en commodités et des produits haut de gamme.

Jack Bizlall, syndicaliste et négociateur au sein de la Fédération des syndicats progressistes, opte pour un rassemblement régional des employés, sous la responsabilité directionnelle des syndicats concernés. Selon lui, tenir des manifestations sans programme en scandant le fameux « bour li deor », seraient de nature anarchique et pourraient avoir des répercussions négatives.

Lors de son intervention, l’ancien député souligne l’importance de la protection des secteurs concernés dans la forme d’un plan de soutien financier, comme celui déjà mis en place par l’État Mauricien. De plus, il avance qu’il faut à tout prix empêcher que les employeurs optent pour la voie de la liquidation à travers des « Receiver Managers » ou autrement par des administrateurs utilisant les lois et les pratiques de liquidation des compagnies. Pour conclure, Jack Bizlall suggère la création d’une autorité pour superviser un programme transitionnel débouchant sur 2024-2025.

Comments