Cela fait maintenant quelques jours depuis que la nouvelle est tombée, la quarantaine sera payante pour ceux qui rentreront au pays à partir du 1er Octobre. Cette annonce avait été faite le vendredi 11 septembre lors d’une conférence de presse animée par le Dr Zouberr Joomaye et Catherine Gaud.

Ce montant qui varie entre Rs 40,000 et Rs 50,000 serait une somme difficile à réunir, tenant en considération le nombre d’argent qu’ont déboursé des centaines de Mauriciens pour obtenir un logement à l’étranger alors que nos frontières se sont «subitement» refermées sur eux. Selon les témoignages que nous avons recueillis au cours des derniers mois, certains Mauriciens se seraient même retrouvés à la rue avec à peine de quoi se nourrir. Est-ce nécessaire de rappeler que l’État aurait pu éviter une crise de cette envergure en avertissant les Mauriciens d’une éventuelle fermeture des frontières comme l’a fait le président Emmanuel Macron?

Alors que les discussions incessantes au sujet de la réouverture des frontières continuent, il semblerait que personne ne parle du fameux «Covid-19 Solidarity Fund» – ce fond de soutien qui avait été lancé depuis le 25 mars et aurait récolté plus de Rs 182 millions, selon un article de presse paru le 2 aout dernier. Pourquoi ne pas utiliser cette somme pour venir en aide aux Mauriciens qui rencontrent des difficultés pour le paiement du séjour en quarantaine? Selon certaines rumeurs infondées, le ministère des Affaires étrangères travaillerait sur un plan de soutien financier à ce sujet.

Comments