La PNQ du leader de l’opposition était axée sur les irrégularités alléguées qui auraient été notées au niveau de Landscope Mauritius, notamment les allégations de transferts illégaux de terrain. Pour rappel, Gérard Sanspeur, ancien chairman de Landscope Mauritius s’est rendu au CCID dans le cadre d’une déposition faite par l’actuel CEO de la compagnie, Naila Hanoomanjee.

Comments