Le mouvement EN AVANT MORIS a tenu sa première conférence de presse à l’hôtel Le Saint Georges ce jeudi matin.

Pour Patrick Belcourt, En Avant Moris n’est pas un parti politique mais un mouvement citoyen. « Nous ne sommes pas des élus au parlement ou même au conseil municipal mais après un an d’existence, nous avons un bilan honorable de par notre politique de proximité. »

Lors de son intervention, il se dit déçu par la déclaration d’un ministre à la presse, particulièrement lorsque ce dernier a soutenu que les protestations ayant eu lieu le mois dernier dans diverses régions du pays ne concernent qu’une petite minorité. Nous nous attendions à plus d’humilité de la part du gouvernement et des élus, a-t-il déclaré.

Il soutient que le baromètre de la démocratie est dans le rouge. Patrick Belcourt déplore l’action de l’opposition parlementaire dans le cadre du renvoi des élections municipales. Malgré la situation sanitaire en France, l’élection présidentielle a bel et bien eu lieu alors comment expliquer le continuel renvoi des municipales ?

Belcourt lance un appel à ceux qui sont déçus par les partis traditionnels. Selon lui, l’île Maurice a besoin d’un nouveau souffle – une nouvelle équipe.  Il soutient que le nombre d’adhérents s’élèvent à 11,000 à ce jour.

Vous voulez nous envoyer une photo ou une vidéo? Contactez-nous via Whatsapp sur le 5909 9000.