Vaccination: l’Air Mauritius Cabin Crew Association emmène l’affaire en cour suprême

À lire

L’affaire opposant l’Air Mauritius Cabin Crew Association à la compagnie d’aviation nationale, a été appelée en cour suprême lundi matin. Dans son affidavit, Yogita Babboo, qui parle au nom des six autres membres de l’association, soutient que leurs droits constitutionnels ont été enfreints par l’implémentation du « Consolidated COVID-19 Regulations 2021 ».

“We are further denied access to such basic services which are elementary in any democratic and civilised society.”

Ils expliquent aussi ne pas avoir l’option de présenter un test PCR afin d’accéder à leur lieu de travail et de ce fait, leur employeur tente de leur imposer la vaccination. Selon eux, le choix est clair, conserver son emploi en se faisant vacciner ou le perdre en refusant la vaccination. Ces derniers ont aussi souligné le fait que plusieurs pays d’Europe ainsi que l’Australie ne reconnaissent pas le vaccin Covaxin et Sinopharm qui par ailleurs s’avèrent être inefficace contre les nouveaux variants.

Sollicité pour un commentaire à sa sortie de cour, Me Sanjeev Teeluckdharry explique qu’à ce jour, il n’y a aucune confirmation en ce qui concerne l’efficacité du vaccin. Plusieurs personnes vaccinées sont tombées malades et d’autres sont mortes, maintenant le gouvernement tente d’imposer la vaccination aux enfants, dit-il. Pour lui, la vaccination est une question de choix avant tout.