«L’égalité des sexes aujourd’hui pour un avenir durable».                                                                                          

Voici le thème retenu pour marquer la Journée Internationale de la Femme aujourd’hui 8 mars 2022.

La thématique est juste et lourde de sens.

Mais que vaut-elle sans action concrète ? Nous sommes en 2022. Au-delà de définir des politiques qui visent à elles-seules d’améliorer le quotidien, voire l’avenir des femmes, il est temps d’agir.

Comment ?

Les initiatives ne peuvent continuer à être disparates, et déconnectées. Un début serait de les intégrer dans toutes les sphères de la société et de bousculer les idées reçues.

Au lieu de se limiter sur le besoin d’avoir un ministère de la Femme, pourquoi ne pas mettre la Femme au centre même de tout ?

La condition féminine ne devrait pas faire l’objet de politiques compartimentales mais doit se retrouver dans toutes les grandes décisions.

Au Rassemblement Mauricien, nous croyons fermement que l’égalité des sexes, c’est l’avenir.

La femme, elle doit être présente partout.

Elle comprend mieux la misère, la hantise d’un pouvoir d’achat qui baisse, le drame d’une scolarité qui est un échec, la tragédie de son enfant devenu toxicomane, le poids du chômage, l’enfer de l’insécurité, l’attente d’une pension…

Ces idéaux doivent être imprimés dans le tissus social, économique, politique de toutes les sociétés. Cela, afin de permettre aux femmes de connaître l’épanouissement qu’elles méritent, au même titre que les hommes.

Ne serait-ce pas cela notre plus grande force ?

Célébrons toutes les femmes qui ont mené un combat pour que Maurice soit ce qu’elle est aujourd’hui.

L’Egalité c’est notre avenir.

Les femmes ont une sensibilité, une réflexion, une vision, propres à elles. Cette contribution précieuse et unique doit se retrouver dans la gouvernance, dans des entreprises, dans chaque domaine et chaque échelon de la société.

Pour en arriver là, il faut avant tout une société juste et égalitaire. Il faut que la méritocratie prime, que les opportunités soient accessibles à tous et à toutes. Il ne faut plus voir les femmes comme des victimes mais leur donner les moyens de réussir.

Plus de femmes dans la politique, plus de femmes députés ou ministres, plus de femmes chefs d’entreprise, plus de femmes à la tête de grands mouvements – c’est cela un avenir durable, dans une Île Maurice nouvelle, où primeraient la méritocratie et les chances égales.

Où le leadership prendrait un tout autre sens, et le leadership ferait aussi la part belle aux femmes.

Une dynamique nouvelle demandée et attendue par tous.

Autant par la nouvelle génération que par tout le pays lui même

Je souhaite terminer avec cette belle phrase de Simone Veil, figure politique et académicienne française : « Ma revendication en tant que femme c’est que ma différence soit prise en compte, que je ne sois pas contrainte de m’adapter au modèle masculin… »

Il nous faut nous réinventer.
Ce sera cela le changement en profondeur !
Avec le Rassemblement Mauricien, nous avons la volonté politique de créer ce nouveau modèle dans notre projet de société.

Nando Bodha

Vous voulez nous envoyer une photo ou une vidéo? Contactez-nous via Whatsapp sur le 5909 9000.