Le journaliste suisse, Guillaume Briquet, a été attaqué par les forces russes la nuit dernière. Selon son témoignage, des militaires l’ont entouré à bout portant. Au même moment, ils ont vu que la voiture était marquée du mot “presse” de tous les côtés. L’armée russe s’est approchée de lui et l’a fouillé.

Un passeport, 3 000 euros en espèces, des effets personnels, un casque, une caméra et un ordinateur portable ont été confisqués.

Après cela, le journaliste a été libéré, est monté dans une voiture et a pris la direction de Kropyvnytskyi pour recevoir des soins médicaux. Selon nos regroupements d’informations, il présente des blessures par éclats de verre. Si l’on regarde attentivement la photo montrant le pare-brise, il est évident que les forces russes tiraient pour tuer les occupants du véhicule.

La chef de l’administration régionale de Kirovohrad, Maria Chornaya (Марія Чорна), a confirmé cette information.

Vous voulez nous envoyer une photo ou une vidéo? Contactez-nous via Whatsapp sur le 5909 9000.