En ce début d’année, lors de la première conférence de presse du MMM, Paul Bérenger n’a pas omis de déplorer ce déploiement de la force policière à Port Louis jeudi dernier. Il s’insurge contre cet État policier qui s’est mobilisé pour la comparution d’un ministre en fonction impliqué dans une affaire d’emploi fictif. 

Force militaire, tireurs d’élite, la restriction imposée aux citoyens et le blocage d’une partie de la Capitale; «du jamais vu», tout cela étant «totalement exagéré et inacceptable», insista-t-il. Paul Bérenger ajouta que l’image projetée en ce jour fut très mauvaise, que l’état policier essayait de faire peur à la population.  

Il est revenu aussi sur la mort de Soopramanien Kistnen et celle de Pravin Kanakiah pour pointer du doigt la police, qui ne fait pas son travail comme il faut.