C’est dans les alentours de 9h00 dans la soirée d’hier que plusieurs individus se sont introduits au domicile d’une famille à Quatre-Bornes. Après être entrés par la porte principale, ces individus au visage découvert ont commencé à lancer des projectiles sur les vitres de la maison. Selon les explications du propriétaire, le premier appel à la police a été fait peu après l’effraction, soit à 9h05. Les vandales ne seraient autres que des habitants du quartier de la « route bassin », expliqua-t-il.

Ne sachant quoi faire dans l’attente interminable des autorités, il décida alors de diffuser en direct les actes de vandalisme qui ont était capturés par les caméras de sécurité situés tout autour de sa demeure. Lors du « live stream », le bruit des vitres brisées ainsi que celui d’autres projectiles lancés contre la maison pouvaient être entendus. L’attaque a eu lieu à deux reprises consécutives dans la même soirée.

En convalescence suite à un accident survenu dans les semaines passées, Stewart affirme n’avoir rien pu faire. « Bat mo femme, bat mo mama, mwa mo pa capav fer nanier », dit-il. Interrogé, Stewart nous explique que tout ceci est le résultat d’une altercation qui a eu lieu un peu plus tôt, la raison pour laquelle sa femme et sa mère furent agressées par la suite.

Dans une conversation téléphonique, un officier de la station de police de Quatre-Bornes nous avoue qu’il n’y avait pas assez d’effectif ce soir-là et que ce serait probablement une des raisons pour laquelle aucune patrouille ne s’est rendue sur les lieux au moment des faits. Pour information, les autorités sont arrivées environ quatre heures plus tard après que plusieurs appels ont été fait. Il est à noter que la ligne d’urgence du 999 semblait hors service ce soir-là.

La famille de Stewart ainsi qu’un des vandales étaient présents au poste de police de Quatre Bornes ce matin afin de donner leurs versions des faits aux autorités.

Comments